Accueil

Bienvenue sur notre site.

————————————-

Vous trouverez sur ce site des informations nous concernant, concernant les luttes que nous menons et des documents utiles.
N’hésitez pas à nous contacter !

Voici le calendrier des prochains jours :

Télécharger le guide de l’étudiant-e 20202021

[Mise à jour septembre 2020] risque de confinement suite au rebond de la crise sanitaire]

COVID-19 ! quelques conseils pour limiter l’impact psychologique et physique du confinement :
TW : confinement et conséquences psychologiques

Un petit message pour rappeler quelques éléments nécessaires à savoir pour survivre au confinement. Être confiné-e à un seul endroit pendant un certain laps de temps a, en effet, des conséquences physiques et psychologiques indéniables qu’il faut pouvoir prendre en compte ! C’est basé sur des expériences personnelles en plus de quelques informations médicales, donc pas des plus exhaustives, mais on espère que ça pourra vous aider 🙂

– Prenez régulièrement des pauses dans vos activités, faites autre chose, voire ne faites rien
– Imposez-vous un rythme similaire à une journée « normale ». Vous pouvez en profiter pour vous reposer plus longtemps qu’à l’habituel, mais couchez-vous, levez-vous à des heures plutôt décentes qui vous conviennent le mieux (maximum 11 heures de sommeil). Le confinement a tendance a créer un sentiment (souvent artificiel) de fatigue, et on essaie de le régler en dormant sauf qu’en réalité c’est simplement être confiné-e qui pèse, et trop dormir dans ce genre de contexte peut accentuer des états dépressifs de manière lourde.
– Si vous êtes seul-e, appelez régulièrement des gens, ou écrivez leur. La discussion avec autrui est bénéfique, surtout (quand on est entendant-e) vocale. A terme, il peut arriver qu’il y ait des dissenssions visuelles et/ou auditives s’il n’y a pas de contact, même virtuel avec autrui. (ne pas entendre de voix peut amener des hallucinations auditives, par exemple)
– A l’adresse des entendant-e-s : N’hésitez pas à écouter de la musique, mettre du fond sonore quelconque chez vous, ça crée une impression de présence qui peut être bénéfique.
Imposez vous une limite de lecture/écoute des informations : ces prochaines semaines les médias vont principalement parler du coronavirus et du confinement (il n’ y aura quasiment que ça à dire), alors que vous en savez déjà beaucoup ! Ne pas hésiter à prendre du recul.
– Ouvrez régulièrement vos fenêtres, pas trop longtemps mais quand même, ça paraît anodin mais il ne faut vraiment pas négliger les impressions d’espaces.
– Faites-vous un programme (profitez en pour faire ce que vous n’aviez pas le temps de faire avant!) , et surtout : imposez-vous des limites d’utilisations de l’ordinateur, faites régulièrement des pauses.
– Imposez-vous un rythme de repas, mangez du mieux que vous pouvez.
– Le confinement nous autorise à sortir autour de chez nous (avec l’attestation écrite qui convient) : faites-le le plus souvent possible, ne serait-ce que pour se déplacer autour de votre résidence en écoutant de la musique, par exemple.
– Si vous en avez la possibilité, faites un peu d’activité physique (même chez vous), parce que dans un contexte d’enfermement, on perd facilement et rapidement ses muscles

Ce sont quelques conseils qui peuvent paraître anodins, mais il ne faut vraiment pas perdre de vue que le confinement altère, à terme, notre perception de l’espace et du temps, et peut impacter psychologiquement (hallucinations, paranoïa…) et physiquement (douleurs musculaires, migraines, vertiges à répétition…), il faut être très vigileant-e-s à ce niveau. Ne pas hésiter à parler à d’autres personnes de ce que vous vivez pendant le confinement et partager des tips peut aider 🙂

Prenez soin de vous et de vos proches !